CommonSenseTV Soyez réel!

Soutenez les vraies nouvelles!

Notre Facebook, Twitter et Telegram

Quelque chose à quoi penser….

Vous et moi devrions supposer que les médecins veulent ce qu'il y a de mieux pour nous.

Ils ont été formés pour diagnostiquer et guérir les maladies.

Je voudrais faire un petit commentaire, dans le passé c'était un cours de «médecine», mais aujourd'hui c'est un cours de «médecine».

Je vais laisser ça pour l'instant. J'y reviendrai peut-être plus tard.

Dans tous les cas, les médecins doivent encore prêter le serment hypocratique. Cela comprend les éléments suivants:

«Je jure / promets que je pratiquerai la médecine au mieux de mes capacités au service de mon prochain. Je prendrai soin des malades, favoriserai la santé et soulagerai la souffrance. 

Je donne la priorité aux intérêts du patient et je respecte son point de vue. Je ne ferai pas de mal au patient. J'écoute et je vais l'informer correctement. Je garderai secret ce qui m’a été confié. 

Je vais promouvoir la connaissance médicale de moi-même et des autres. Je reconnais les limites de mes possibilités. Je serai ouvert et testable. 

Je connais ma responsabilité envers la société et je ferai la promotion de la disponibilité et de l'accessibilité des soins de santé. Je n'abuse pas de mes connaissances médicales, même pas sous pression. "

 

Comment concilier cela avec les médecins qui promeuvent et participent activement à la campagne expérimentale de «vaccination»?

On dirait plus qu'elle en prête serment hypocrite (indiquez votre choix: shit beetle ou hypocrite).

Pensez-y juste….

Vous vous attendez à ce qu'un médecin se penche sur les nouveaux médicaments miracles à ARNm qui sont présentés comme des vaccins mais qui sont en réalité une thérapie génique qui n'a jamais été utilisée avec succès auparavant. Cela devrait sûrement susciter, à tout le moins, la curiosité d'un médecin ou d'un médecin? On pourrait s'attendre à ce que les médecins et les médecins soient conscients que les mensonges très gras et sales sont ce que Hugo de Jonge veut nous dire (et même la 2ème salle), que ces nouveaux remèdes ont été testés et jugés sûrs. Ils doivent savoir que ces nouveaux remèdes sont autorisés à essayer sur les humains.

Pourquoi alors ils doivent être essayés toutes les personnes est également quelque chose sur lequel avoir de sérieux doutes.

Pensez-y juste….

 

Un très petit groupe de médecins et de médecins s'est prononcé contre la seringue à gènes et le télégraphe a même prêté attention à un médecin généraliste de Lelystad qui de toute façon ne met pas la seringue lui-même, mais informe correctement ses patients, fait mettre ses patients une signature quand ils reçoivent la seringue, le désir et l'exécution qu'il laisse à son assistant.

 

L'association nationale des médecins généralistes a signalé ce dissident à l'inspection des soins de santé et elle envisage des mesures. Une poignée d'autres médecins honnêtes et qui ont critiqué la politique corona sont également soumis à la mutilation. Entre autres Berber Pieksma, Marije Berkelaar, Bettina van Steenis, Elke de Klerk, Koert van Rijn. Rob Elens et Els van Veen sont calomniés par MSM et attaqués par les «autorités».

Pensez-y juste….

 

Pourquoi tout le monde doit-il obtenir cette photo?

Je me demande cela depuis un moment. La réponse que ze est que tout le monde doit être vacciné car sinon les personnes non vaccinées pourraient constituer un danger pour les personnes âgées.

Mais c'est un peu étrange. Parce que si les vaccins fonctionnent (et sont sûrs, comme on le prétend toujours), alors les personnes âgées, qui ont toutes eu à supporter une ou plusieurs de ces seringues dans leur corps pendant longtemps, n'ont rien à craindre de moi, est-ce qu'elles ?

(J'ai aussi eu cette discussion sur les muselières: si le vôtre fonctionne si bien, alors vous n'avez pas à vous inquiéter que je n'en ai pas?)

Sven Hulleman explique l'idiotie du vaccin en seulement 2 minutes:

 

Mais la vraie raison pour laquelle tout le monde doit prendre cette seringue est qu'il ne veut pas de matériel de comparaison.

Cette expérience de thérapie génique est toujours en phase III. Cela signifie qu'il est testé sur un grand groupe de personnes. Normalement, un tel test est effectué sur un groupe de personnes, dont la moitié reçoit la seringue de test et l'autre moitié reçoit du NaCl (solution saline). Les participants, qui sont payés pour ce genre d'expériences, ne savent pas s'ils ont reçu la vraie ou la seringue placebo. Par la suite, les résultats des deux groupes sont observés et analysés.

L'efficacité du médicament ou du vaccin est comparée et les effets secondaires sont mis en balance avec l'efficacité.

Par la suite, des organismes tels que la FDA et l'EMA déterminent, sur la base de tous les résultats, si un médicament ou un vaccin peut être utilisé et les conditions dans lesquelles.

Désormais, avec ces seringues corona, la recherche de phase III a été ignorée et l'utilisation du médicament est autorisée. Vous faites donc partie de l'expérience et vous ne serez pas remboursé. Aucun groupe ne reçoit le placebo non plus. Tout le monde l'injecte parce qu'ils ne veulent pas de matériel de comparaison.

Pensez-y juste….

 

Près de 9.000 décès ont déjà été signalés en Europe

à la suite de la seringue expérimentale.

Il est frappant de constater que dans un pays, la mortalité due aux vaccins signalée est beaucoup plus élevée que dans d’autres pays. Dans certains autres pays, en revanche, il est étonnamment plus bas. Et il n'y a aucun lien avec la couverture vaccinale. Cela m'amène à la conclusion que le reporting à EudraVigilance (la base de données centrale) n'est pas complet. Certains pays rapportent beaucoup plus correctement et plus complètement que d'autres. Et cela conduit à son tour à la conclusion que ces chiffres sont au moins une sous-estimation et au pire la pointe de l'iceberg.

Pensez-y juste….

 

 

Le VAERS existe aux États-Unis,

une base de données où les effets secondaires des vaccins et les décès peuvent être signalés sur une base volontaire. Plus de 2.500 décès dus aux vaccins ont été signalés ici jusqu'au 29 mars. Donc, il y aura avril, donc nous finirons à 3.500 XNUMX, n'est-ce pas? Selon les vérificateurs de faits de Reuters, ce nombre ne peut pas être correct car le rapport est volontaire et tout le monde peut signaler quelque chose, donc ce doit être une exagération. Après tout, VAERS rapporte que les chiffres qu'ils publient peuvent être incorrects et incomplets. Reuters s'accroche donc à la conclusion que ce n'est pas correct (et c'est en fait à nouveau correct) et que cela pourrait aussi être beaucoup moins. Mais est-ce exact? Bonne idée des vérificateurs de faits de Reuters. Apparemment, il y a des gens qui ont le loisir de signaler les décès au VAERS pour le plaisir.

L'Université de Harvard a étudié le pourcentage d'événements indésirables et de décès qui sont réellement signalés au VAERS. Encore une fois, la déclaration est volontaire. Et ils sont sortis à 1%. Il s'agit d'une étude visant tous les vaccins. Nous pouvons supposer avec prudence que, compte tenu de toute l'agitation entourant les seringues à gènes, le pourcentage de déclaration concernant les seringues covid est un peu plus élevé. Je n'ose pas essayer. Mais cela conduit à la conclusion que 2.500 29 décès (jusqu'au 250.000 mars inclus) sont une sous-estimation du pire et que le nombre atteint au pire 3 19. Ce serait plus de décès de la seringue expérimentale en 15 mois que de covid-XNUMX en XNUMX mois.

Pensez-y juste….

 

 

Les régimes qui coopèrent sont actuellement confrontés à un problème majeur.

Les «vaccins» devraient être la solution, mais ne font qu’engendrer plus de problèmes. Et ce n'était pas encore l'intention. L'intention était que vous obteniez les 1ère et 2ème seringues, qu'elles réduiraient les cycles de test de pcr et fourniraient ainsi la preuve que les seringues fonctionnent correctement…. La 3ème seringue devrait vraiment devenir une seringue à œil de bœuf.

Maintenant que les hôpitaux et les morgues se remplissent déjà, surtout dans les pays où ils s'entendent déjà bien avec l'injection… .. Ils n'avaient pas compté là-dessus depuis un moment. Ce n’était pas encore l’intention.

Heureusement, ils ont également proposé une solution pour cela:

La variante indienne.

Il est le coupable. Et cela vient rapidement de cette façon. Cette variante a déjà été retrouvée à plusieurs reprises.

Faites attention, cette variation est facile à reconnaître avec un accent amusant lorsque vous parlez anglais et avec un hochement de tête non-ish quand il veut hocher la tête. Oh oui, oh oui.

Jetez un œil à ce tableau.

 

Et pensez-y juste !!!!!!!

 

S'il vous reste 8 minutes, regardez (et frissonnez) cette vidéo de Sven. Plus de matière à réflexion:

A LIRE AUSSI:

«Nous avons beaucoup de preuves que c'est une fausse histoire dans le monde entier» - médecins allemands sur COVID-19

4.9 31 Vote
Revue d'article

Venez sur notre chaîne Telegram

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

S'INSCRIRE
Abonnez-vous à
invité
Peut être votre vrai nom ou un pseudonyme
Non requis
11 commentaires
le plus vieux
le plus récent le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
CommonSenseTV
Dutch NL English EN French FR German DE Spanish ES
11
0
Quelle est votre réponse à cela?x
Retour en haut