Nouvelles et opinions sincèrement indépendantes

cstv faire un don
Pour la liberté par la vérité
Rechercher
Filtres
Rechercher dans les titres
Rechercher dans le contenu des articles

L'obligation de vaccination désormais également aux Pays-Bas

Répandez la liberté !

Vacciner d'abord, puis bon retour au bureau

La multinationale Leaseplan, qui a son siège aux Pays-Bas, souhaite que les employés soient ENTIÈREMENT vaccinés (cela signifie probablement 2 injections maintenant et les injections qui suivront), un processus sans fin pour ceux qui y prêtent une attention particulière.

C'est parti ! Cela s'applique à TOUS les employés qui souhaitent retourner au bureau et cela s'applique également aux plus de 1.000 XNUMX employés aux Pays-Bas.

La société de leasing automobile ne croit pas au fonctionnement hybride. « La nouvelle normalité est revenue à la normale », dit la compagnie. Les employés non vaccinés ne sont pas les bienvenus dans les bureaux, même si la société de leasing ne vérifiera pas si quelqu'un a effectivement reçu les vaccins requis, a déclaré la société. (source)

Avec cette stratégie, Leaseplan marche sur une mince couche légale, bien que nous sachions que ce plan se poursuivra. Les Pays-Bas ne seront vraiment pas à la traîne à cet égard. Du moins pas s'il appartient au gouvernement d'accomplir une tâche au profit du mondialisme.

"En supposant que les employés seront honnêtes quant à savoir s'ils ont été vaccinés ou non, vous pouvez amener les gens à prendre conscience." déclare l'avocat Pascal Besselink du prestataire de services juridiques DAS. «Forcer un employé à se faire vacciner est interdit aux Pays-Bas. Même si cela se produit indirectement. La force et la pression ne sont tout simplement pas autorisées.

Leaseplan est conscient de la zone grise juridique dans laquelle il opère. Pourtant, ce n'est pas un souci pour l'instant. L'entreprise compte 8000 30 employés qui travaillent dans XNUMX pays différents. Il y a plus d'un millier d'employés aux Pays-Bas. La perspective de pouvoir à nouveau travailler ensemble au bureau dans un avenir proche crée « un sentiment d'unité », selon l'entreprise.

 C'est un territoire inexploré légalement. Mais dans la pratique, vous voyez que la protection juridique d'un salarié l'emporte souvent sur celle de l'employeur. Dans ce cas, les droits fondamentaux et la protection de la vie privée l'emportent sur le devoir de diligence.'

Selon Evert Verhulp, professeur de droit du travail à l'Université d'Amsterdam, les entreprises ont besoin d'une raison impérieuse pour rendre la vaccination obligatoire. Il s'agit des droits fondamentaux des employés, à savoir l'intégrité physique et la vie privée.

Aider: « La peur de la contamination des collègues et des clients ne suffit pas. Il existe d’autres moyens de réduire le risque de contamination, comme garder ses distances. » À son avis, Leaseplan n'a pas de raison aussi impérieuse. « Je ne vois pas ça dans les emplois de bureau. Mais dans le domaine de la santé, cela pourrait être une autre histoire.

Travail de bureau ou construction. Les droits fondamentaux sont toujours violés lorsqu'une personne est forcée de s'injecter quelque chose dans son corps.

répréhensible

Le syndicat est présent dans tous les États après que Leaseplan a annoncé l'exigence de vaccination plus tôt ce mois-ci. Kitty Jong, vice-président FNV : « Les employeurs ne doivent pas abuser de leur position dominante en obligeant directement ou indirectement les salariés à se faire vacciner. Le vaccin corona est un outil important dans la lutte contre le corona, mais ce n'est pas à eux de décider. Elle va à l'encontre de deux droits fondamentaux : le droit à la vie privée et à l'intégrité physique. Si un gouvernement démocratiquement élu avec le consentement de la Chambre opte pour la vaccination obligatoire, c'est une chose. Mais si un employeur prend le droit d'obliger les employés, c'est répréhensible.

La FNV s'entretiendra jeudi avec le ministère des Affaires sociales et de l'Emploi, à l'issue du débat à ce sujet. Jeune: « Nous interroger sur le statut vaccinal des salariés par les employeurs nous préoccupe. Cela donne aux employés un sentiment de coercition indirecte et crée un environnement de travail socialement dangereux. Il doit y avoir une réponse claire et sans ambiguïté à cela de La Haye, car les employeurs recherchent de plus en plus les bords. Nous voyons maintenant cela se produire chez Leaseplan.

Sources:
https://fd.nl/economie-politiek/1409455/leaseplan-introduceert-als-eerste-nederlands-bedrijf-vaccinatieplicht

https://amp.nos.nl/artikel/2395729-leaseplan-alleen-volledig-gevaccineerden-weer-welkom-op-kantoor.html?__twitter_impression=true&s=08

Notre futur?

Réponse d'Hugo de Jonge :

« Il ne peut être question d'obligation de vaccination sur le lieu de travail, a déclaré lundi le ministre corona Hugo de Jonge. Mais il n'a pas voulu porter de jugement sur l'obligation vaccinale annoncée par la société LeasePlan. "Je ne connais pas assez la situation pour ça."

La situation est simple, Hugo. Une exigence de vaccination est introduite par une entreprise dans votre pays. et 1.000 XNUMX de vos Néerlandais sont obligés de se faire vacciner. Et puis vous ne pouvez pas porter de jugement en tant que ministre ?

 

 


Répandez la liberté !

Partagez cet article!

S'abonner
Abonnez-vous à
invité
Peut être votre vrai nom ou un pseudonyme
Non requis
28 commentaires
le plus vieux
le plus récent le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
CommonSenseTV
nl Dutch
X
28
0
Quelle est votre réponse à cela?x