CommonSenseTV Soyez réel!

Soutenez les vraies nouvelles!

Notre Facebook, Twitter et Telegram

Et puis, la police est intervenue.

Mise à jour du 2 juin 2021. Voir ci-dessous

 

Vous avez beaucoup d'expérience en tant que chroniqueur pour CommonSenseTV. Lorsque j'ai offert ma première chronique à Danny de CSTV et qu'il l'a publiée sur le site Web, j'étais heureux d'avoir une plate-forme pour éduquer et «réveiller» les gens à la désinformation et aux politiques étranges qui nous étaient arrivées par l'idiotie corona.

À cette époque, je n'aurais jamais pu imaginer que, en partie à cause de cela, je pourrais entrer en conflit avec la police et la justice aux Pays-Bas et en Belgique.

Je vous avais déjà informé que le ministère public (OM) ne voulait pas se conformer à mon rapport contre le médecin sentinelle van Rijn d'Alpen aan den Rijn, qui a qualifié à tort mon père de mort corona.

Message du parquet

Maintenant, il reste quelques fractions de notre ancien système juridique. Des groupes sur lesquels notre régime n'a pas encore émis de contre-mesures.

Eh bien, ils n'ont pas à le faire non plus, car un juge qui rend une décision qui n'est pas acceptable pour l'administration obtient immédiatement une note «fonctionner ailleurs» collée à son dossier.

Quoi qu'il en soit, il existe une "procédure de l'article 12". Et je l'ai commencé. Je ne peux pas permettre et permettre à ce terrible médecin d'horreur par intérim «de bonne foi» qui a classé mon père en 4 minutes comme un patient corona et mort par Covid, s'en tirer en toute impunité. J'ai maintenant des poursuites judiciaires exécutées et il y a aussi une plainte auprès du comité de discipline médicale. Vous pouvez lire ici le contenu de la lettre que j'ai transmise à la Cour d'appel de La Haye :

Cour d'appel de La Haye art. 12 (1)

 

Au passage, le parquet m'a informé que van Rijn avait porté plainte contre moi pour menace de mort. A cet effet, je porterai plainte contre lui pour fausses déclarations. Heureusement, une fausse déclaration n'est pas une mince affaire aux Pays-Bas. C'est une affaire sérieuse.

Prochain sujet:

Jeudi dernier, j'écrivais un article pour CommonSenseTV lorsque la sonnette a sonné. À ma grande surprise, la police a frappé à ma porte pour m'interroger sur mon travail et mes liens avec CSTV. Dans mon article :

Soyez rapide car le stock est limité!

Je l'ai brièvement mentionné.

Dans le journal audio numéro 39, Niels et Danny y ont également prêté attention (à partir de la minute 27.48).

L'Audiokrant # 39

Mais comme l'officier visiteur n'a pas répondu à la question du comment et du pourquoi sur le motif de la visite, j'ai demandé à la police des informations complémentaires.

»

Mon message:
visite policière

Au commissaire de la police de Noorderkempen

Le 27 mai vers 13.00 heures, j'ai reçu la visite de l'inspecteur de district Bart xxxxx, qui est venu m'interroger sur mon travail et mes liens avec CommonSenseTV, un site d'information et d'opinion indépendant.

Tout d'abord, je voudrais faire savoir et établir que M. Bart xxxxx a eu une attitude très polie et amicale lors de son arrivée et de sa visite et qu'il ne s'agit en aucun cas d'une plainte à son encontre.

Cependant, après quelques jours de réflexion sur la raison de la visite et la surprise qui m'a été laissée par la suite, j'ai encore quelques questions pour le bureau du commissaire De Noorderkempen.

Bart m'a dit que quelqu'un s'était rendu au poste de police pour déposer un rapport (?) contre moi pour avoir écrit des articles et des chroniques pour le site d'information CommonSenseTV. Ma toute première question est de savoir qui a fait cette déclaration / notification?
J'ai déjà de sérieux soupçons à ce sujet, mais j'aimerais recevoir une confirmation officielle.

xxxxxx…..xxxxxx

Deuxièmement, je voudrais connaître le motif de la visite et de l'interrogatoire de M. xxxxxx. Interrogé, M. xxxxx m'a dit qu'il n'agissait qu'au nom de son supérieur et qu'il n'était pas au courant de la raison de l'interrogatoire.
Le fait que j'écrive des articles et des chroniques pour CommonSenseTV peut difficilement être la raison de m'« honorer » d'une visite à domicile et de venir m'interroger. Premièrement, c'est mon affaire privée que j'écris mes articles et chroniques et deuxièmement, je ne commets aucune infraction. Pas à cause du fait que j'écris et certainement pas à cause du contenu de mes articles. Le fait que je critique parfois les gouvernements et leurs mesures n'y change rien. Je voudrais que vous confirmiez ou infirmiez que c'était la raison de la visite/de l'interrogatoire de police.

S'il est vrai que la visite de M. xxxxx a été motivée par le fait que vous enquêtez sur quelqu'un qui a exprimé une menace à Mark van Ranst, alors je comprends mal la visite en elle-même, mais je peux alors un peu comprendre et interpréter. Vous cherchez peut-être toutes les avenues possibles qui pourraient être liées à cette affaire. Cela me semble très tiré par les cheveux, mais bon. Bart xxxxx n'a pas pu me répondre à cette question. C'est pourquoi je pose également cette question dans cet écrit. Était-ce la raison de la visite/de l'interrogatoire de la police ?

S'il y a d'autres motifs ou raisons qui comptent ici, j'aimerais également vous entendre.

Je tiens à réaffirmer avec force que ce message n'est en aucun cas un réquisitoire contre M. Bart xxxxx. Il s'est approché et m'a traité très correctement et poliment.

"

(pour des raisons de confidentialité certaines parties de ma lettre à la police ont été supprimées de mon message sur cstv)

 

 

 

Ce qui m'arrive maintenant avec la police et la justice, je n'en ai pas peur, mais le plaisir est différent. Je préfère passer mon temps à analyser des données, à trouver des faits et à rédiger mes articles à ce sujet.

Je suis très heureux et reconnaissant pour tout le soutien que je reçois des collègues et des visiteurs de CommonSenseTV.

 

 

Mettre à jour:

Aujourd'hui 2 juin, un agent du commissariat de Noorderkempen m'a appelé pour répondre à ma lettre du 27 mai au commissariat.

Elle m'a dit que (malheureusement) elle n'était pas autorisée à me dire qui avait fait un rapport/rapport contre moi pour des activités suspectes sur CommonSenseTV. Ces rapports sont anonymes.

Ils l'ont appris de l'occupation nazie aux Pays-Bas et en Belgique. Le vif d'or anonyme fonctionne beaucoup mieux.

Mais cet officier, avec qui j'ai eu une conversation amicale, m'a fait savoir que la visite de la police en elle-même n'était pas tellement motivée par la rédaction de mes articles, mais plus par la façon dont certaines personnes pourraient réagir à cela. Il s'agit d'un soldat présumé qui a exprimé une prétendue menace à un vétérinaire virolig (pas d'erreur de frappe) en Belgique. Il me semble impossible que, si cette histoire est vraie, il ait pu s'inspirer de mes articles.

Je lui ai aussi dit que ce n'est pas de ma responsabilité ce que font les autres après avoir lu mes articles. De plus, la grande majorité des lecteurs de CommonSenseTV sont des personnes sensées et intelligentes à la recherche d'informations authentiques que les gouvernements et les médias grand public leur refuseront.

Bien qu'elle ne veuille pas le confirmer immédiatement, elle a laissé entendre qu'elle était d'accord.

Il y a toujours de l'espoir.

4.3 69 Vote
Revue d'article
S’abonner
Abonnez-vous à
invité
Peut être votre vrai nom ou un pseudonyme
Non requis
35 commentaires
le plus vieux
le plus récent le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
CommonSenseTV
Dutch NL English EN French FR German DE Spanish ES
35
0
Quelle est votre réponse à cela?x
Retour en haut