Nouvelles et opinions sincèrement indépendantes

Gardez-nous en l'air pour lutter pour la liberté

Vous ne connaissez peut-être pas Pfizer, mais je vous le dis quand même….

Partagez nos articles et brisez la censure
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un peu plus tôt que prévu, les « détentes » s'inversent peu à peu en divers endroits.

« La » solution de cette crise s'avère ne pas être une solution après tout.

En ce qui nous concerne, il n'y a jamais eu de crise, si ce n'est celle que nous ont infligée le pouvoir. Apparemment, il n'a jamais été prévu qu'il y ait une solution, car ils aiment continuer à jouer à ce jeu de pouvoir.

Le CDC (le RIVM américain) appelle tout le monde, y compris les personnes vaccinées, à porter des masques dans les zones intérieures.

Le CDC a également déclaré que les personnes vaccinées peuvent propager plus de particules virales que les personnes non vaccinées. La Californie a donc déjà converti la recommandation du CDC en une exigence générale de muselière.

La porte-parole de la presse de la Maison Blanche américaine, Jane Psaki, explique tout et on lui a demandé pourquoi, alors que les vaccins sont si efficaces, les vaccinés devraient porter des masques.

La réponse de Psaki concernait le niveau auquel rutte et dejong répondent aux questions : (2e vidéo)

« Parce que les responsables de la santé publique du CDC ont pris leurs décisions sur la base de l'étude de données (modèles informatiques). De cette façon, nous pouvons être sûrs qu'ils (les vaccinés) sont protégés, leurs proches sont protégés et c'est une étape supplémentaire dans la contagiosité du virus. »

(Sorry voor deze vertaling, maar ik kan er niet meer touw aan vast knopen wat deze dame voor onzin uitkraamt. Maar in elk geval is duidelijk dat de werkzaamheid van de vaccins door de CDC bepaald wordt op basis van computermodellen en niet op basis van feitelijke circonstances.)

 

Où avons-nous déjà vu ce genre de bêtises ?

Les documents juridiques montrent également que Facebook est directement contrôlé et instruit par le CDC sur les messages qui peuvent et ne peuvent pas être publiés sur Facebook.

 

Le ministère britannique de la Santé a annoncé que 19% des décès liés au COVID-65 ont été vaccinés. On note également une augmentation significative du nombre d'hospitalisations parmi les vaccinés. Et l'Angleterre n'est pas seule dans ce cas. Les acclamations et les acclamations du pays numéro 1 des vaccins au monde, Israël, se sont également éteintes.

Eh bien, il se peut que ces chiffres ne soient pas du tout corrects. L'enregistrement des décès et l'attribution à tort au Covid-19 comme cause du décès a été abondamment et abondamment décrit sur CSTV. S'ils continuent de la même manière, il est logique que les personnes vaccinées meurent aussi souvent que les non vaccinées.

J'ai fait pour vous un aperçu des décès attribués au covid en Espagne, en France, aux Pays-Bas et

(oh mon dieu, comme c'est dangereux, pas de confinement, pas de muselière, pas de couvre-feu)         Suède:

Il s'agit du nombre de décès pour 1.000.000 XNUMX XNUMX d'habitants.

 

Le CDC a également décidé que le test PCR ne pourrait plus être utilisé à partir de l'année prochaine. Cela est dû au trop grand nombre de faux positifs et au fait que le test PCR ne peut pas faire la distinction entre les virus de la grippe et du SRAS. Nous le savons depuis longtemps et le disons depuis plus d'un an.

Gates et Soros ont récemment acheté une entreprise qui peut administrer les tests Covid-19 d'une manière différente. Se pourrait-il que cet achat ait également joué un rôle dans cette décision du CDC ? Drosten et sa clique n'auraient-ils pas payé suffisamment de pots-de-vin pour continuer à utiliser leur fraude PCR « gold standard » ? Ou suis-je maintenant un théoricien du complot ?

En tout cas, il est désormais admis que le pcr ne fonctionne pas, mais on se fait tricher avec depuis un an et demi. Et en Europe, je n'ai encore rien entendu sur l'abolition du test pcr, de sorte que l'illusion populaire continuera ici pendant un certain temps.

 

Je suis tombé sur un accord secret de Pfizer.

Le contrat que Pfizer a signé avec un pays européen. Pfizer a conclu le même type de contrats avec tous les pays qui achètent les seringues empoisonnées. Il a un embargo de 10 ans. Donc un devoir de confidentialité. Mais nous n'attendrons pas si longtemps. Le contrat avec le pays en question a été divulgué. C'est un contrat de 52 pages qui comprend de nombreux aspects juridiques habituels que l'on retrouve dans tous les contrats. Une grande attention est également portée à l'obligation de confidentialité du document et de son contenu. Et en ce qui concerne le contenu réel : il y a quelques choses frappantes dedans. J'en ai souligné un certain nombre et je les ai traduits pour vous :

 

Le "Vaccin"  comprend

a) tout vaccin fabriqué ou fourni en tout ou en partie,

directement ou indirectement, par ou au nom de Pfizer ou BioNTech ou l'une de leurs sociétés affiliées

en vertu du présent accord qui sont destinés à la prévention de la maladie chez l'homme

COVID-19 ou toute autre maladie humaine, au moins causée par l'un des virus

SARS-CoV-2 et/ou tout ou partie des souches, mutations, modifications ou dérivés apparentés de

ce qui précède,

(b) tout dispositif, technologie ou produit utilisé dans l'administration de ou autour de

améliorer l'utilisation ou l'effet d'un tel vaccin.

 

Premièrement, ils ont déjà mis le mot « vaccin » lui-même entre guillemets. Est-ce conscient ?

Deuxièmement, qu'entendraient-ils par ce qui est indiqué sous (b) ? Le « vaccin » comprend donc également des dispositifs et des technologies pour renforcer l'effet d'un « tel vaccin ».

Eh bien, avec ce passage, le graphène et les théoriciens du complot 5G peuvent s'en tirer à nouveau, je pense.

 

(b) L'Acheteur reconnaît et accepte que

(i) Les efforts de Pfizer pour développer et

fabrication du produit sont de nature ambitieuse et sujettes à des risques importants

et les incertitudes, et

(ii) le fait que tout autre médicament ou vaccin pour la prévention, le traitement ou

la guérison d'une infection au COVID-19 est mieux développée ou est autorisée plus tôt,

ne changera pas l'autorisation du produit (la seringue Pfizer) et la situation actuelle de besoin urgent d'empêcher la propagation de l'infection COVID-19, qui constitue une menace sérieuse et affecte négativement la vie et la santé du grand public.

 

J'ai dû réfléchir longuement à ce passage et à sa traduction. Ils veulent apparemment dire quelque chose d'important avec ça, mais pas de bonnes nouvelles, donc c'est enveloppé dans une très belle phrase où Pfizer exprime son souci pour le bien-être et la santé de vous et moi. Mais je pense que cela dit simplement que même si l'approbation est donnée pour un médicament ou un vaccin avant la seringue Pfizer, le contrat d'achat restera en vigueur. Serait-ce la raison pour laquelle la plupart des gouvernements sont si farouchement opposés à l'HCQ et à l'ivermectine ? Eh bien, de toute façon, ils sont coincés avec ça. Que cela fonctionne ou non et peu importe la tournure des risques. Acheté a été acheté, nous ne le garantissons pas.

Pour clarifier l'ambiguïté du passage, voici le texte original en anglais :

 

(b) L'Acheteur reconnaît et accepte que (i) les efforts de Pfizer pour développer et

fabriquer le Produit sont de nature ambitieuse et sujettes à des risques importants

et les incertitudes, et (ii) le fait que tout autre médicament ou vaccin pour prévenir, traiter ou

guérir l'infection au COVID-19 est développé avec succès ou autorisé plus tôt

que l'octroi de l'Autorisation pour le Produit ne modifiera pas la

situation de besoins urgents pour la prévention de la propagation de l'infection COVID-19

qui présente de graves menaces et des effets nocifs sur la vie et la santé des

grand public.

 

Nous continuons:

 

Malgré les efforts de Pfizer en recherche, développement et

fabrication, le produit peut ne pas réussir en raison de problèmes techniques, cliniques,

réglementation, fabrication, expédition, stockage ou autres problèmes ou défaillances.

(d) En conséquence, Pfizer et ses sociétés affiliées ne seront pas responsables de tout manquement de Pfizer

ou ses sociétés affiliées pour développer ou obtenir l'autorisation du produit… Même si le produit

n'a pas été développé avec succès et n'a pas obtenu d'autorisation, Pfizer ne sera pas responsable de :

non-livraison des doses conformément aux dates de livraison estimées établies et

énoncé dans les présentes, et un tel manquement n'autorisera pas non plus l'Acheteur à annuler des commandes pour des quantités de Produit.

(e) Pfizer tiendra l'Acheteur informé de l'avancement du développement matériel du Produit et fournira à l'Acheteur les informations sur ce développement que l'Acheteur demande raisonnablement.

 

Voici ce que nous savions déjà, contractuellement indiqué : Il n'y a pas de produit réussi et autorisé sauf pour une utilisation d'urgence. Et malgré tous les efforts de Pfizer, il est possible que le développement du produit ne réussira pas.

Pourquoi les ministres de la santé et les RIVM de ce monde ne lisent-ils même jamais un tel contrat…. La connaissance de la langue anglaise sera un peu trop ambitieuse pour Hugo, je pense.

 

5.5 Reconnaissance de l'acheteur.

L'acheteur reconnaît que le vaccin et les matériels relatifs au vaccin, ainsi que leurs

les composants et les matériaux constitutifs ont été développés rapidement en raison de la situation d'urgence

circonstances de la pandémie de COVID-19 et seront étudiées plus avant après la livraison du vaccin à l'acheteur en vertu de cet accord.

L'Acheteur reconnaît en outre que :

les effets à long terme et l'efficacité du vaccin sont actuellement inconnus et qu'il peut y avoir des effets secondaires du vaccin qui sont actuellement inconnus.

 

..à étudier après l'administration du vaccin !

HUGO, arrête de renifler un instant, trouve quelqu'un qui peut traduire et lire ce document pour toi et arrête de laisser les Néerlandais être utilisés comme cobayes et les empoisonner !!!!

 

Pour éviter toute ambiguïté, ce (contrat) n'inclut pas la responsabilité du fait des produits et ne constitue pas une responsabilité du fait des produits ou une assurance pour couvrir les réclamations de tiers/patients.

 

Nous le savions déjà, bien sûr. On ne sait pas si la seringue est bonne pour quelque chose, si vous en ressentez des dommages, eh bien, cela devient progressivement clair, on ne vous demande rien, la seringue doit être là, volontairement ou non , juste dedans, et pour les conséquences, oui, personne n'est responsable de cela. Vous n'avez qu'à le découvrir par vous-même.

 

9.6 Condition suspensive. L'acheteur s'engage en outre et reconnaît et accepte que le

La condition préalable à l'entrée en vigueur du présent accord exige que le droit normatif,

et concluant le présent Accord en vertu de celui-ci, sera ratifié par une loi de l'Albanie

parlement conformément à la loi albanaise dans les dix (10) jours à compter de la date d'entrée en vigueur (le

"Approbation").

 

Effectivement, Pfizer dicte simplement que la loi doit être modifiée dans les 10 jours pour que cet accord passe.

 

Les dispositions du présent article 10 (Informations confidentielles) survivront à la résiliation

ou l'expiration du présent Accord pour une période de dix (10) ans, sauf en ce qui concerne :

toute information qui constitue un secret commercial (tel que défini par la loi), auquel cas le

le destinataire de ces informations reste lié par ses obligations en vertu de la présente

Section 10 (Informations confidentielles) tant que ces informations restent un secret commercial, mais en aucun cas pour une période inférieure à dix (10) ans.

 

En théorie, cela devrait concerner votre santé et la mienne. Les seringues nous sont imposées, nous pouvons payer la facture et sommes également responsables de tous les dommages qui pourraient en découler. Mais vous ne devez rien savoir du contenu des accords passés avec votre pays par une entreprise qui n'a pas exactement la réputation d'être assidue lorsqu'il s'agit de lancer des pilules et des seringues.

 

Naturellement, tous les médias sociaux s'affairent à supprimer tous les liens et références à ce contrat.

J'avais initialement prévu de publier l'intégralité du document sur CSTV, mais nous vivons actuellement dans un monde terriblement étrange et les gouvernements n'ont peur de rien ni de personne. Je ne veux pas mettre en péril ma propre position et celle de CSTV, alors j'ai décidé de ne pas le faire. Les parties intéressées peuvent signaler à info@commonsensetv.nl

Que doivent-ils faire maintenant ? Que devons-nous faire maintenant? Toutes les preuves contre les auteurs de ce canular s'accumulent lentement, étant exposées de toutes parts. Pourtant, ça continue. Les politiciens, les vétérans, les médias grand public, ils doivent faire toutes sortes de tours pour continuer à vendre leurs histoires. J'ai déjà expliqué pourquoi l'envie de vaporiser est si grande. Ils veulent garder le groupe de personnes non pulvérisées aussi petit que possible lorsque le désordre éclatera parmi les «vaccinés».

S'il s'agissait de 40 % de la population, ce dont il s'agit en ce moment, alors la force majeure des personnes qui ne seront pas affectées par ce gâchis serait trop grande et nous serions trop dangereux pour eux.

 

À présent, vous pouvez commencer à remettre en question à peu près n'importe quoi. Les inondations en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas ont-elles quelque chose à voir avec « l'agenda du plan climat » qu'il faut faire adopter ? Il y a ceux qui sont directement impliqués qui ont des témoignages choquants sur les niveaux d'eau et les barrages, sur le fait d'ignorer les avertissements concernant l'approche des pluies, sur le refus des services d'urgence.

D'un point de vue économique, cela semble également aller complètement mal.

Le système financier en Europe est sur le déclin et cela est entièrement causé par les actions de la Banque centrale européenne et les habitudes de dépenses de la plupart des pays de l'UE. Il semble également y avoir une intention malveillante en jeu. Ou les économistes de la BCE auraient-ils le même niveau d'intelligence qu'un Hugo de Jonge ?

 

Reconstruire en mieux, bien sûr, signifie aussi implicitement que vous devez d'abord décomposer ce que nous avons. Et ils en sont passionnés.

 

Tenons-nous debout.

 


Partagez nos articles et brisez la censure
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Partagez cet article!

S’abonner
Abonnez-vous à
Peut être votre vrai nom ou un pseudonyme
Non requis
11 commentaires
le plus vieux
le plus récent le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
CommonSenseTV
nl Dutch
X
11
0
Quelle est votre réponse à cela?x