CommonSenseTV Soyez réel!

Soutenez les vraies nouvelles!

Notre Facebook, Twitter et Telegram

«La crise climatique n'attend pas» Envie d'un jeu européen de Grand Theft Auto?

Vous connaissez le jeu Grand Theft Auto?

Certes, bientôt, au nom du «climat», tout le monde, à l'exception des aisés, pourra bientôt prendre le bus électro, le train ou Uber pour aller travailler et revenir. À condition que vous ne violiez pas le couvre-feu qui vous est imposé en le faisant, bien sûr.

La Belgique veut interdire la vente de voitures neuves avec uniquement un moteur à combustion interne et avec les Pays-Bas et le Danemark.

La Belgique demande à la Commission européenne, ainsi qu'à huit autres pays européens, une date limite pour la vente de voitures neuves à moteur thermique. C'est ce qu'a rapporté mercredi la ministre de l'Énergie Tinne Van der Straeten (Verte). Tout cela devrait relancer la transition durable vers les voitures électriques.

«La crise climatique n'attend pas», a déclaré le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet tweeté ce matin. Avec le ministre de l'énergie Tinne Van der Straeten il a lancé «un appel à la Commission européenne pour qu'elle opte pour des véhicules zéro émission». Cet appel est une initiative conjointe de la Belgique, des Pays-Bas et du Danemark et est soutenu par l'Autriche, la Grèce, la Lituanie, le Luxembourg et Malte.

Tinne Van der Straeten (vert)

Van der Straeten et son collègue de Mobility Georges Gilkinet (Ecolo) signeront mercredi un appel à la Commission européenne pour fixer une date claire pour l'arrêt progressif de la vente de voitures neuves à moteur à combustion interne, c'est-à-dire les véhicules à essence et diesel.

Avec le Danemark, la Grèce, l'Irlande, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas et l'Autriche, la Belgique demande également à la Commission européenne d'imposer des normes de CO2 plus strictes aux constructeurs de véhicules à moteur à combustion et d'accélérer le développement de l'infrastructure nécessaire aux véhicules électriques, tels que comme bornes de recharge. «Par exemple, nous stimulons les voitures électriques et garantissons un air pur, moins d'émissions de CO2 et plus d'emplois», déclare Van der Straeten. «Nous avons demandé de la clarté à la Commission européenne avec neuf pays, car si nous voulons atteindre 55% d'émissions de CO2 en moins d'ici 2030, nous devons commencer aujourd'hui», déclare le politicien de Groen.

Image

Il appelle l'initiative nécessaire pour le climat et la qualité de l'air. «Le secteur des transports est le seul secteur en Belgique où les émissions ont augmenté au cours des dernières décennies. De plus, le secteur des transports est la deuxième source d'émissions d'azote en Flandre et de diverses autres formes de pollution de l'air ». Une date de fin claire pour les moteurs à combustion garantit également la sécurité des investissements pour les entreprises et stimule également le développement de technologies pour les véhicules électriques, dit-il. Cela pourrait supprimer deux obstacles majeurs à la percée des véhicules électriques auprès du grand public, à savoir l'autonomie et le prix de la batterie.

En outre, le développement du segment de marché créerait également de nouveaux emplois. Le constructeur suédois Volvo vient de décider de ne construire que des voitures électriques d'ici 2030 et estime que cela créera 300 nouveaux emplois dans l'usine Volvo de Gand. La transition énergétique sera l'employeur de la prochaine décennie », déclare le ministre Van der Straeten.

 

500 scientifiques: "Il n'y a pas de crise climatique!"

4.7 12 Vote
Revue d'article

Venez sur notre chaîne Telegram

Suivez-nous sur Twitter et Facebook

S'INSCRIRE
Abonnez-vous à
invité
Peut être votre vrai nom ou un pseudonyme
Non requis
5 commentaires
le plus vieux
le plus récent le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
CommonSenseTV
Dutch NL English EN French FR German DE Spanish ES
5
0
Quelle est votre réponse à cela?x
Retour en haut