Nouvelles et opinions sincèrement indépendantes

cstv faire un don
Pour la liberté par la vérité
Rechercher
Filtres
Rechercher dans les titres
Rechercher dans le contenu des articles

Donald Trump poursuit Google, Twitter et Facebook

Répandez la liberté !

Donald Trump poursuit Google, Twitter et Facebook

Le président Donald Trump, qui a été retiré de Twitter et Facebook plus tôt cette année, vient d'annoncer des recours collectifs contre Google, Twitter, Facebook et leurs référenceurs.

Une action de groupe, appelée en néerlandais action représentative ou action de groupe, est une forme de poursuite dans laquelle un grand groupe de personnes déposent collectivement une plainte devant le tribunal ou dans laquelle une certaine catégorie de suspects est poursuivie.

Ces images datent de tout à l'heure :

video

 

Source de l'image : Newsmax

Les efforts juridiques seront soutenus par le America First Policy Institute, une organisation à but non lucratif fondée plus tôt cette année par d'anciens membres de l'administration Trump.

"Aujourd'hui, en collaboration avec l'American First Policy Institute, en tant que représentant principal du groupe, je dépose un important recours collectif contre les principaux géants de la technologie, notamment Facebook, Google et Twitter, ainsi que leurs PDG, Mark Zuckerberg, Sundar Pichai et Jack Dorsey. Trois gars très sympas », a déclaré Trump de Bedminster, New Jersey.

Les dossiers judiciaires indiquent que le procès contre Google vise sa filiale YouTube.

« Nous demandons au tribunal américain d'ordonner une ordonnance immédiate de cesser et de s'abstenir pour mettre fin à la censure illégale et honteuse du peuple américain par les sociétés de médias sociaux. C'est exactement ce qu'ils font.

Donald Trump a accusé Big Tech d'avoir violé les droits du premier amendement des Américains en censurant sélectivement les informations.

Il a ajouté qu'il demandait au tribunal d'imposer des dommages-intérêts punitifs aux entreprises.

Il a également ajouté que l'équipe souhaite réformer l'article 230, qui protège légalement les sociétés de médias sociaux du contenu publié par leurs utilisateurs et de la manière dont ils modèrent leurs plateformes.

Facebook a annoncé le mois dernier que l'interdiction durerait au moins jusqu'en 2023, après quoi la décision sera réévaluée. (source)

Mark Zuckerberg – Un corps dont l'âme a été extraite

 

« La décision de Facebook est une insulte aux 75 millions de personnes, un record, et à bien d'autres, qui ont voté pour nous lors de l'élection présidentielle volée de 2020 »a dit Trump. « Ils ne peuvent pas s'en tirer avec cette censure et ce silence, et à la fin nous gagnerons. Notre pays ne peut plus supporter ces abus !

Trump a ajouté que l'équipe juridique "ne pas chercher un règlement". (source)

 

 


Répandez la liberté !

Partagez cet article!

S'abonner
Abonnez-vous à
invité
Peut être votre vrai nom ou un pseudonyme
Non requis
1 réaction
le plus vieux
le plus récent le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
CommonSenseTV
nl Dutch
X
1
0
Quelle est votre réponse à cela?x
Masquer l'image